top of page
SUPERBE 1970 COURREGES PARIS LUNETTE DE SOLEIL  RARE COLLECTOR NEUVE
 
SUPERB 1980 COURREGES PARIS SUNGLASSES DEADSTOCK RARE COLLECTOR NEW
 
REFERENCE= LUNETTE COURREGES 8121 AC 17

 ANNEE/YEAR: VINTAGE 1970

COUNTRY /PAYS= FRANCE

CONDITION = NEUVE   / NEW DEADSTOCK

DETAIL = couleur DE LA MONTURE TRANSPARANTE AVEC LISERET BEIGE ET NOIR /TRANSLUCID FRAME WITH BEIGE AND BLACK TRIM

 14 CM FRONT ET 13 CM POUR LES BRANCHES /ARMS

MODELE  FEMME  SIGNATURE COURREGES A L' INTERIEUR; REFERENCE 8121 AC 17 LOGO EXTERIEUR COURREGES SUR  BRANCHES  /  LUNETTE D'EXCEPTION POUR UNE FEMME D'EXCEPTION .

WOMEN SUNGLASSE INSIDE COURREGES SIGNATURE ON ARM REFERENCE MODEL  8121 AC 17 AND SIDE ARM LOGO COURREGES  THESE SUNGLASSE ARE A MUST HAVE HAS THEY ARE UNIQUE AND ONE OF THE KIND.
CONFORT VISUEL / VISUAL COMFORT  : VERRE LEGEREMENT TIENTE MARON DEGRADE 

/ BROWN  COLOR  LENSES
14 CM FRONT  13 CM ARMS

LUNETTE DE SOLEIL COURREGES VINATGE 1970 NEUVE

55,00 €Price
  • EN CAS DE RETOUR : l acheteur est tenu d avertir le vendeur dans un délai Maxi de 7 jours . le retour doit être effectué dans un délai maximum de 14 jours cela à compter de la date d'achat . dans tout autre cas de figure le RETOUR NE SERA PAS ACCEPTE . Les frais d 'envoie et retour resterons a la charge de l acheteur seul l'article sera remboursé. IN CASE OF RETURNS : The buyer needs to let us know is return within 7 days and return the item within 14 days starting from his purchase day .in all other case the return will not be accepted . all the shipping charges won't be refunded

  • Ingénieur des travaux publics de formation, il travaille pendant dix ans chez Balenciaga, avant de créer sa propre maison de couture en 1961.
    En 1965, sa collection révolutionne la haute-couture en contribuant au succès de la minijupe (lancée par Mary Quant à Londres). Courrèges raccourcit les longueurs, joue sur les matériaux et les formes comme avec ses bottes en PVC, excelle dans l'utilisation du blanc avec la fameuse petite robe blanche et abuse des couleurs contrastées. Ces vêtements sont "construits", "bâtis" et témoignent de sa passion pour l'architecture. Il veut habiller la jeunesse et libérer la femme : pour cela, il supprime toutes les "entraves" qui composaient précédemment les toilettes féminines, corset, soutien-gorge... à la place il crée des combi-shorts, des tailleurs à larges poches, des pantalons et des pantacourts... Au départ, il jongle entre plusieurs lignes : tout d'abord le prêt-à-porter féminin sous le nom "Couture Future" ainsi que la haute couture avec "Prototype" et une ligne de sportswear nommé "Hyperbole". Passionné pas le sport, on lui demande en 1972 de créer les vêtements officiels des Jeux Olympiques de Munich.
    A présent, c'est sa femme Coqueline qui est à la tête du studio.
    Le travail d'André Courrèges est celui d'un visionnaire : il installe un univers radical, personnel et polymorphe.

     

bottom of page